Le doute et l’intelligence

Je lance une discussion sur la question suivante : Qu’y a-t-il à voir dans ce phénomène que nous pouvons tous observer, que plus il y a d’intelligence chez une personne, plus elle doute d’elle-même, alors que, paradoxalement, moins il y a de doute, plus il y a d’intelligence?