PI : C079a Conscience et réalité de l’homme, voiles et illusions

– la conscience : un aspect de la réalité de l’homme

– évolution de la conscience

– la structure psychologique de la conscience

– différences entre voiles et illusions

– les fondements de l’ignorance

– la relation entre l’esprit et la forme

– les lois de l’esprit

 

(00:10:21) … Si l’homme ne développe pas sa conscience, il ne peut pas supporter le choc de la réalité future de l’homme, donc, il est obligé de vivre sa vie à l’intérieur des cadres psychologiques de sa conscience. Il ne peut pas trop supporter l’intrusion dans sa vie de ce qui est subconscient, autrement dit, de ce qui ne fait pas partie de la structure psychologique de sa conscience et c’est pour cette raison que l’homme a beaucoup de difficulté à comprendre la liaison, la mécanique qui existe dans la totalité de sa réalité, c’est-à-dire, dans cette partie de lui qui est au-dessus de lui et cette autre partie de lui qui subit cette énergie, qui subit cette violence, que nous appelons dans la vie, la souffrance.

 

Pour que l’homme évolue et en arrive un jour à connaître la réalité de l’homme, il lui faut pouvoir graduellement absorber, à cause de l’évolution de sa conscience, à cause de sa sensibilité, à cause du développement de son système nerveux, il lui faut pouvoir absorber une plus grande dose d’énergie qui vient de plans très subtils en lui, mais plans qui tout de même font partie de lui. Mais son travail à lui sur le plan humain, c’est de pouvoir graduellement absorber cette énergie, mais en comprendre le fonctionnement à partir du moment où elle passe des plans de sa réalité cosmique au plan de sa réalité matériel. Donc ce que nous appelons de la conscience dans le fond, c’est le développement d’une sorte d’intelligence créative chez l’homme, d’une sorte de volonté chez l’homme qui coïncide de plus en plus avec la manutention de cette énergie qui fait partie de sa réalité …

 

(00:25:22) … Ce que nous appelons des illusions et ce que nous appelons des voiles, ce sont deux choses différentes. Les illusions font partie de la psychologie de l’homme, les illusions font partie de la conscience humaine, les illusions font partie des mécanismes subjectifs de l’ego, les voiles eux ne font pas partie de la conscience psychologique de l’ego, ils font partie de la conscience supérieure de l’homme à travers la conscience psychologique de l’ego, autrement dit, c’est comme si nous disions que les illusions sont à la conscience, ce que les voiles sont à la réalité de l’homme. Donc, la partie cosmique de l’homme, la réalité de l’homme impose à la conscience de l’homme des voiles afin que tel événement dans la vie se produise pour l’évolution de la conscience de l’homme.

 

Une fois que l’homme n’a plus d’illusions, il peut avoir des voiles, mais les illusions font partie de sa conscience inférieure tandis que les voiles font partie de l’activité de sa conscience supérieure à travers sa conscience inférieure. Un initié par exemple peut très bien vivre des voiles, mais il ne peut pas vivre d’illusions, les voiles servent à quoi alors? Les voiles servent à lui faire vivre des événements dans la vie qu’il ne pourrait pas vivre émotivement ou mentalement si tout lui était « rendu ». Prenez par exemple le cas du Nazaréen. Si le Nazaréen était venu au monde et qu’il avait vu, perçu sa vie telle qu’il l’a vécue jusque sur la croix, son système psychique n’aurait pas pu supporter cette tension, donc, il fallait qu’il y ait des voiles, ce sont ses voiles qui sur la croix lui ont fait dire : Père, pourquoi m’as-tu abandonné …

 

(00:30:43) … L’intégration de l’énergie vient toujours après la fusion de l’homme, même si la fusion, elle est très avancée. L’intégration vient après la fusion et l’intégration veut dire que l’homme n’est plus à l’intérieur de l’illusion de la conscience subjective, mais qu’il est sur le point de déchirer les voiles qui empêchent sa conscience cosmique et sa conscience d’homme d’être parfaitement harmonisés, autrement dit, qui empêchent que ce même homme soit libre, c’est-à-dire, parfaitement libre de l’initiation solaire. Une fois que l’homme s’est libéré de l’initiation solaire, c’est qu’il a appris à déchirer les voiles et s’il est capable à un certain moment de déchirer les voiles, c’est que depuis très longtemps, il a déchiré ou mis de côté les illusions.

 

Mais il ne faut pas pour nous, nous inquiéter trop des voiles, il faut nous inquiéter d’abord des illusions, il faut voir d’abord les illusions afin de perfectionner notre conscience humaine. Lorsque nous aurons vu les illusions, nous verrons naturellement les voiles, mais ses voiles nous ne les verrons pas, nous ne les vivrons pas comme nous avons vécu les illusions, on ne vit pas un voile comme on vit une illusion. Il y a dans un voile toujours de l’intelligence, il y a dans un voile toujours un but créatif, il y a dans un voile toujours un aspect essentiellement nécessaire à la concrétisation de la fusion et de l’intégration, tandis que dans l’illusion, il y a de l’expérience, dans l’illusion, il y a de la souffrance subjective, dans l’illusion, il y a une grande part de mémoire …

 

(00:44:18) … L’intelligence réelle de l’homme n’est pas quelque chose qui vient de son esprit, l’intelligence réelle de l’homme est quelque chose qui est le produit de la lutte entre son esprit et son ego, l’intelligence de l’homme, c’est le produit de la lutte entre son double et son ego. Donc, au fur et à mesure que l’homme, lutte à travers la forme utilisée par l’esprit dans sa conscience humaine, dans la manifestation de sa conscience humaine, il développe effectivement de la puissance parce qu’il apprend de plus en plus à lutter contre les formes utilisées par son esprit, donc, il apprend graduellement les lois de l’esprit. C’est en luttant contre l’esprit que nous apprenons les lois de l’esprit, nous ne pouvons pas apprendre les lois de l’esprit en écoutant ou en étudiant quelqu’un parler de l’esprit.

 

Nous découvrons les lois de l’esprit dans la lutte et ce concept est un concept totalement nouveau pour l’humanité, jamais l’humanité auparavant n’aurait osé s’imaginer pouvoir lutter contre l’esprit, parce que jamais l’homme n’avait atteint un niveau de « mentation » suffisamment évolué pour pouvoir finalement comprendre la relation entre l’esprit et la forme. C’est pourquoi aujourd’hui nous sommes prêts à passer d’un stage d’évolution à un autre parce que maintenant nous savons que nous sommes en tant qu’hommes capables de lutter contre l’esprit, mais lorsque nous luttons contre l’esprit, nous luttons contre nous-mêmes sur un autre plan qui essaie de rendre à nous-mêmes sur un plan inférieur l’équilibre ou l’équation de l’énergie. Dans le fond, nous ne luttons pas contre l’esprit, nous luttons simplement contre la façon dont nous avons l’habitude de traiter avec l’esprit …

Laisser un commentaire