Communauté liée au groupe Facebook Labo de psychologie et psychiatrie évolutionnaires
 
Se dominer

Se dominer

Se dominer soi-même pour être indominable

One comment

  1. Se dominer soi-même pour être indominable, oui.

    On apprend quotidiennement à devenir indominable dans le cœur de tout face à face dominateur. On peut aussi être exposé à de la domination par interaction sociale par le seul fait d’être devant son ordinateur, sa télévision…

    D’ailleurs, c’est la réflexion (et non l’interaction) qu’on vit au cours des échanges extérieurs qui permet la domination de l’un sur l’autre. Même dans le feu de l’action, il y a réflexion, donc manipulation de la personnalité égoïque, donc domination.

    En somme on apprend essentiellement l’art du égal à égal dans la pleine solitude de sa pensée. Qu’on soit dans le jus au travail, dans une salle d’attente ou dans une nuit d’insomnie, etc. Dans la réflexion, avec ou sans interaction, le face à face dominateur existe déjà intérieurement.

    indominable = capable d’un discernement drastique entre toute sorte de faux soi-même et cette notion de soi qui émerge proportionnellement à l’affaiblissement des images mémorielles de soi.

    On trie, on trie, on trie… Conséquemment l’identité impersonnelle est mise en branle dans la fusion avec sa source.

    On apprend à trier les multiples identités personnelles irréelles, véhiculées par son âme dans chaque espace-temps, chaque espace temps étant irrémédiablement chargé de référents inconscients et anciens.

    Si ma source impersonnelle teste ma volonté avec la phrase “Je suis une coquerelle” (ou “je suis un ange”, même combat) et que ma volonté est puissante, autoritaire, centrique, indominable, à l’instant précis de ce test, la volonté va s’opposer au test.

    La volonté va désamorcer mon envie de croire, d’adhérer à ma peur (il y a toujours de la peur dans le fait de croire à sa pensée).

    C’est par ce procédé que peu à peu je me démagnétise d’un rapport de force relationnel bien installé dans mon âme entre ma conscience et ma source et qui a pour nom la spiritualité.
    indominable = inspiritualisable.

    Au moment où je gagne des points contre ma spiritualité, et que je développe mon indominabilité, je suis en train de détruire une image, de démasquer une astralisation, d’éloigner une énergie émotionnelle que par ailleurs je nourrirai moi-même dans des moments d’inconscience dispersés ailleurs sur la spirale du temps. C’est tout sauf linéaire.

Laisser un commentaire