Formes et savoir

L’être humain, à un certain moment de son évolution, à un certain moment avec son contact avec… la lumière, est obligé au niveau de son ego de remplacer ce qu’il croit, ce qu’il sait, ce qu’il veut, ce qu’il désire, par rien! Et lorsqu’il remplace ceci par rien, il lui est donné en retour : tout! C’est-à-dire qu’il lui est donné en retour la capacité de connaître, de savoir, sans pouvoir souffrir de ce qu’il sait. Or, tout humain spirituel souffre de ce qu’il sait ou de ce qu’il sent, parce que justement il n’a pas encore détruit les formes dont il a besoin pour l’évolution.

— Bernard de Montréal, conférence “Comprendre l’Apocalypse de St-Jean

Laisser un commentaire