Communauté liée au groupe Facebook Labo de psychologie et psychiatrie évolutionnaires
 
Répondre à : La Femme en devenir

Répondre à : La Femme en devenir

Accueil Forums Activités La Femme en devenir Répondre à : La Femme en devenir

#1057
Anonyme
Inactif

Le sens de “harangue” pourrait être le miroir que tu veux; ce peut être un sermon ou un discours solennel et/ou ennuyeux… c’est toi qui décide.

Y’a rien à juger dans le fait d’annoncer que l’avenir des femmes est le cadet des soucis de la femme telle que tu la présente… tout en les laissant faire le travail et l’œuvre à venir… l’âme est avide d’expériences, chacune les siennes…

Il en va différemment pour une mère qui, jour après jour, veut transmettre aux filles et petites filles ses années d’expériences pour les voir aller encore plus loin dans leur évolution et leur autonomie, en passant par le grand nettoyage transgénérationnel des mémoires négatives…

Il faudra bien qu’il y ait des femmes autonomes pour donner vie à ces hommes de demain qui auront, ou pas, l’opportunité de faire face aux femmes en évolution.

La domination homme/femme est à l’ordre du jour depuis plusieurs générations…, ce qui est nouveau c’est qu’à chaque génération la femme conscientise l’impact de la domination et son aspect sournoisement involutif dans sa vie …

En rejetant toutes formes de conditionnements, incluant les croyances, elle ira plus loin là où aucune femme n’aura jamais “penser” aller c.à.d. retirer son énergie et son soutien à l’homme pour les rendre libres, autonomes et sous aucune forme de dépendance l’un vis-à-vis de l’autre… l’accouplement sera aboli, il laissera place au réel en soi de la femme et du coup de l’homme aussi. (ne dit-on pas que la femme est l’avenir de l’homme? 😊)

Ce qui jadis fut (soi-disant indispensable = croyance ?) ne l’est plus aujourd’hui ou jamais été indispensable ?

Irrémédiable est le retour en arrière pour la femme qui sera indominable, ni en parole ni en “pensée”, juste par sa seule volonté…

Elle se “croira dominée” si elle ne fait rien pour en sortir… comme les moutons qui “se croient” clôturés dans le pré alors qu’ils n’auraient qu’à se baisser pour passer sous les fils…