SEUIL DE TOLÉRANCE OÙ PLACER LE CURSEUR ?

Accueil Forums Activités SEUIL DE TOLÉRANCE OÙ PLACER LE CURSEUR ?

  • Ce sujet contient 3 réponses, 2 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Anonyme, le il y a 2 années et 10 mois.
Vous lisez 3 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #940
      Anonyme
      Inactif

      Quand il y a un effet boule de neige sur une nouvelle organisation physique, psychique, chimique et biologique en nous cela crée moult désordres internes et externes, aussi dérangeants les uns que les autres : fatigues intenses, détachements, incommunicabilité, besoin intense de silence, d’isolement, d’intériorisation… et … d’aversions diverses… ce sont “les interférenceshttps://www.youtube.com/watch?v=OHQWACmAyNY

      Quand s’estompent en nous croyances, illusions, conditionnements et autres béquilles qui nous maintenaient en survie…

      Enfin surgit le réel en soi… quel qu’en soit le prix… https://www.youtube.com/watch?v=MSQnZKjcEb8

      Après l’exercice périlleux d’affirmation de soi et de son autorité propre dans le plus ardu des domaines : entourage proche, mari, conjoint, enfants, afin qu’ils cessent d’empieter sur vos plates-bandes et n’usent plus de divers petits et gros chantages émotionnant… on devient apte à s’attaquer à plus gros poissons… J’ai nommé… Les penséeshttps://www.youtube.com/results?search_query=+bernard+de+montréal+pensée

      C’est un exercice tout aussi périlleux mais avec l’entrainement précédent on a fini par développer une certaine habileté, de la diplomatie parfois, pour avoir le courage de leur dire “parle à mon cul ma tête est malade” ou “casse-toi tu pue” … ça c’est quand on est en forme et bien éveillé en mode diurne…par soucis de bienséance sont passées sous silence les journées où vaut mieux ne pas s’approcher d’un espace vital hautement sécurisé …

      En mode nocturne c’est autre chose… plus subtil mais ça vient… “foutez moi la paix avec ces rêves à la con”, “je veux dormir, faire le tour du cadran, hors de question de me lever pour travailler” etc.… c’est qu’un début… en attendant de programmer les rêves… “Rêve Astral ou Rêve Mental” https://www.youtube.com/watch?v=7Z0JQgIleyU

      Et vous comment vous en sortez-vous ?

      • Ce sujet a été modifié le il y a 51 années et 1 mois par .
    • #951
      Josée
      Participant

      moi qui je pensais que j’étais comme ci et comme ça… voilà que ce miroir de la NASA débarque dans ma face.

      C’est un miroir si puissant qu’il me laisse sans possibilité de reporter à demain ce rendez-vous géant avec la famille de personnages qui m’habite.

      l’insomnie fait partie de la préparation à ce face-à-face puisqu’elle sape dans les réserves énergétiques dans lesquelles je puise pour donner vie à ces personnages.

      la diminution de l’énergie perverse que je canalise pour donner vie à ces personnages rentre en correlation avec la conscience d’animer ces attitudes.

    • #952
      Anonyme
      Inactif

      Un bon moyen d’économiser son capital énergie : briser coûte que coûte “ce miroir déformant et cette famille illusoire” de personnages qui se reflètent dedans et dans tous nos recoins cellulaires, génétiques, généalogiques… Ceci afin d’éliminer toutes les entraves karmiques involutives dans notre vie actuelle.

      Ça prend de l’insomnie, des suées nocturnes et diurnes, des bâillements intempestifs, des sautes d’humeurs… en prendre conscience dans “l’instant présent” est très thérapeutique et évolutif…

      Ces désagréments peuvent être vécus “assez confortablement” s’ils sont soutenus par une hygiène de vie “élevante”… boire de l’eau “vivante” en abondance (de source ou purifiée), alimentation non industrielle, végétale et biologique, diverses activités physiques et créatrices, soins énergétiques sur les corps subtils, évitement des relations énergivores…etc.

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 51 années et 1 mois par .
    • #953
      Anonyme
      Inactif

      En prime…. dans ce processus de conscientisation de sa propose astralité, où l’on mesure l’énergie à fournir pour s’en affranchir, le seuil de tolérance est rapidement atteint lorsque…. confronté à l’astralité d’autrui qui nous astralise par son inconscience… la SOLITUDE arrive comme signe de capitulation a l’entrée dans le réel en soi. On est arrivé à un seuil de tolérance zéro contre l’involution d’autrui, véritable tests et oppositions sur le chemin de sa propre évolution… sans possibilité de retour en arrière, loin d’être une sinécure…

      Julie avait un jour publié une note pertinente sur l’astralisation des autres par les pensées et les paroles, je rajouterai par les actes aussi… “Tâchons aussi de ne pas astraliser les autres par nos pensées et notre parole parasites — est-ce que ce que j’ai à dire apporte plus d’intelligence et aidera les autres à être plus libres? À élever leur « taux vibratoire »?

Vous lisez 3 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.