Communauté liée au groupe Facebook Labo de psychologie et psychiatrie évolutionnaires
 
La patience

La patience

La patience — suite de la discussion lancée par William dans le groupe FB :

Que ce soit de la polarisation ou pas… personnellement je manque de patience ces temps-ci, alors que je dois me rappeler que l’évolution, ça se fait lentement (contrairement aux révolutions) — le manque de patience, je sais, c’est un manque d’intelligence… et peut-être un trop-plein de volonté. J’en suis bien consciente : c’est un processus, une transition. Et vous? Déjà connectés et tout? Bien chanceux… ou pas. On est ce qu’on naît 😀

Autrement dit (je laisse la parole à Shawn Phillips) :

Ain’t no such thing as revolution
It’s got another name
It’s called evolution
Go slow

(il ajoute aussi, sur un autre sujet) :
Part of being free is a state of mind
You just got to learn to leave it all behind
Go slow)

(Shawn Phillips – Lookin’ Up Lookin’ Down, 1970)

J’observe chez moi que lorsque j’ai plus d’amour, j’ai plus de conscience… de patience et de confiance — l’amour, je décrirais ça comme une cohérence de tous mes corps qui vibrent alors, unifiés, en lumière englobante (en l’écrivant je le vis, intéressant)

16 Comments

  1. Si je ressens l’urgence d’agir et l’inquiétude par rapport à l’avenir, j’ai besoin de me centrer pour accéder justement à un état d’être dans lequel j’ai suffisamment de certitude pour patienter… On peut bien remplacer ce mot par un autre, ça revient au même — être dans l’instant parce qu’on sait que tout est parfait et aligner notre vie avec cette certitude. Plus on en découvre sur la réalité de l’existence terrestre, plus on a besoin de trouver le contact avec sa source réelle. En tout cas, c’est ce que je vis. 🙂 O.K., plutôt que de patienter, (se) laisser être, tout simplement…

      1. Je sais que chaque matin il y a du trafique, et je sais que si je veux arriver chez mon client je n’ai d’autre choix que de me retrouver dans ce trafique mais j’ai besoin de ma patience pour y arriver, et non ce n’est pas du cinéma, ni de névrose inutile, je suis consciente mais je vis aussi dans le monde la matière, et pour moi la patience est nécessaire.

        1. Remplacez la patience par la concentration sur votre respiration ventrale .d’une part vous ferez moins d’HTA . Ensuite videz votre mental et rejetez toute pensées.
          Un autre moyen c’est d’avertir la personne que vous allez vous retarder ça relaxe .
          Ce sont des moyens de parer l’envahissement des pensées astrales .

          1. Jean-Luc merci de vos bons conseils; il y a longtemps que je fais la chasse à mes pensées, et je travaille pour moi donc de retarder le premier client, retarde le 2ieme …et ainsi de suite donc au bout de la ligne je finis plus tard et me retrouve encore dans le trafique pour revenir, donc dans la matière la patience est un atout et non un manque de savoir. 😉

    1. Pour ma part, quand je suis dans le bus et que j’ai 30 min de trajet à me taper , je sais effectivement que je vais devoir patienter et tout se passe comme si je n’avais pas à attendre. Je suis bien. Après effectivement quant il s’agit de trépigner c’est de l’impatience qui entre en jeu et là ,ça use les nerfs car nous voulons aller plus vite que ce qui nous est permis . La “patience” n’est donc rien d’autre qu’un raccord du temps de l’égo au temps de l’esprit qui lui, a tout son temps. Après quand il s’agit de patience dans la vie pour établir un plan d’action ou concrétiser une idée qui parait bonne, la question était : pourquoi patienter ? Ceci est une autre affaire et je rejoins JL sur l’idée que nous n’avons guère à subir de frustrations liées à l’impatience de créer. Dans un bus, une voiture ou dans la vie , la (im)patience et l’ennui sont des poisons. Lorsque la patience est nocive évidemment. Apprendre à voir quand les événements vont arriver élimine de facto en effet l’impatience liée à trop de patience .

  2. La patience elle manifeste un manque de savoir. Nous n’avons pas besoin de patience si nous savons quand l’événement doit arriver. Si nous l’ignorons cette attitude manifeste une croyance donc de l’espoir. Toute forme de patience est une forme astrale qui pousse à l’écrasement de l’homme ,elle favorise la pensée et une forme d’auto évaluation dégradante .Donc toute imposition de patience doit amener une colère contre les forces astrales ou mentales et une explication.Pourquoi nous donner l’idée et ne pas la réaliser immédiatement ? Je trouve cette idée très empreinte de religion.Derriere toute forme d’imposition de patiente il existe un pouvoir quelconque qu’il faut combattre .

Laisser un commentaire