pourquoi tant douter de l’amour?

pour moi ce n’est pas “au-delà du mental”, c’est au centre, au cœur de l’être réel. je peux parler de ce que je sais. et je sais et je suis sans cesse une chose en même temps qu’autre chose. une chose supérieure? une chose plus grande? quelque chose qui avance. j’observe que je suis axe et mouvement à la fois. combien de nos actes se font pour le compte de la vie? pour celui du réel tel qu’il est sans aucune illusion?